Île-de-France

Grand Paris Express : le Val-de-Marne ne doit pas être sacrifié !

Il y a quelques semaines, le gouvernement envoyait un mauvais signal en refusant d’inscrire le milliard d’euros dans le projet de loi programmation budgétaire 2012-2017, nécessaire à la réalisation du Grand Paris Express. Le Premier ministre, qui s’est exprimé par la suite, a tenu des propos sujets à interprétation, laissant planer le doute sur la réelle volonté du gouvernement de tenir ses engagements sur ce projet d’envergure.

Ainsi, le Gouvernement a conditionné son engagement aux propositions du rapport Auzannet, missionné par la Ministre Cécile Duflot en septembre dernier.

Ce rapport, qui doit être remis à la ministre le 30 novembre prochain, fait d’ores et déjà l’objet de certaines fuites dans la presse. Comme nous pouvions nous y attendre, un report dans le temps d’un certain nombre de tronçons seraient envisagés. Ainsi, la ligne bleue sud desservant Orly ne serait plus considérée comme prioritaire. Je m’inquiète également sérieusement du devenir de la ligne orange entre Champigny et Rosny-Bois-Perrier qui pourrait tout simplement être supprimée !

Retarder ou abandonner ces tronçons du projet du Grand Paris Express reviendrait à pénaliser les habitants, les salariés, les entreprises du Val-de-Marne dont certains territoires sont enclavés, à remettre en cause le nécessaire rééquilibrage est-ouest mais aussi à reconsidérer la désaturation indispensable du réseau actuel.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s