Île-de-France

Abandonner les grands projets de transports, c’est renoncer à l’attractivité économique de nos territoires

Suite au grenelle de l’environnement, le précédent gouvernement avait initié un Schéma National des Infrastructures de Transport destiné à fixer les orientations de l’Etat pour les 30 prochaines années. 70 projets avaient été identifiés et avaient pour objectif de développer et de moderniser les infrastructures et de créer une alternative au réseau routier existant. Renoncer à la plus part de ces projets, c’est renoncer au développement économique de nos territoires ! Parmi ces projets, figuraient celui du Canal-Seine-Nord Europe reliant le bassin de la Seine et le système fluvial du nord-ouest de l’Europe et permettant ainsi aux grands ports maritimes de Rouen, Le Havre, Dunkerque, Zeebrugge, Anvers et Rotterdam d’être reliés. Ce projet considéré comme prioritaire par l’Union européenne, plébiscité par élus locaux constituait une véritable dynamique économique, représentant pas moins de 15.000 emplois. Lors du vote du budget 2013, la Région Île-de-France avait déjà renoncé à financer ce projet, abandonnant ainsi l’idée de relier le Grand Paris au Havre et aux grands ports d’Europe du Nord.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s