Île-de-France

Les Franciliens méritent « un grand plan transport régional »​

Après 17 ans passés aux commandes de la Région Île-de-France et 10 ans aux commandes du STIF (Syndicat des Transports Île-de-France), le bilan de la gauche régionale dans le domaine de la politique des transports et malheureusement éloquent : les usagers franciliens, qui effectuent chaque jour quelque 8,5 millions de déplacements en transports en commun et près de 16 millions de déplacements par la route, sont désormais au bord de la crise de nerfs.

Le Val-de-Marne est témoin de ces difficultés : le retard du prolongement d’Eole entre Saint-Lazare et Mantes-la-Jolie, le report du prolongement de la ligne 14 et celui de la création de la ligne 15, le prolongement de la ligne 1 du métro jusqu’à Val-de-Fontenay, l’état de la ligne A du RER, le plus gros bouchon quotidien d’Europe dans le Val-de-Marne, l’abandon en matière d’infrastructure routière.

Il serait présomptueux de penser qu’il existe une méthode miracle et mal avisé de ma part de tenter de vous en convaincre. Mais nous ne pouvons pas demander aujourd’hui de résoudre les problèmes à ceux qui les ont créés hier, attendre des mesures nécessaires aujourd’hui de ceux qui ont eu hier tous les moyens de les mettre en œuvre. Face à cet immobilisme, nous lancerons un grand plan transport pour offrir aux Franciliens les conditions modernes auxquelles ils ont droit.

Avec Valérie Pécresse présidente de la Région Île-de-France, nous nous engageons pour des rames de RER et de Transilien neuves ou totalement rénovées, avec plus de 700 nouveaux trains  d’ici 2021.

Transport IDFToutes les lignes de RER et de Transilien seront concernées. Acheter de nouveaux trains c’est aussi améliorer leur régularité. Cette régularité c’est du temps gagné, c’est aussi du confort supplémentaire pour tous les usagers. Ces rames et ces trains auront plus de places, notamment assises. Ils seront connectés et offriront aux usagers tout le confort moderne : vidéo-protection, climatisation, une meilleure information du voyageur, une connexion en continue grâce à la 4G et des prises pour recharger. Enfin, avec l’arrivée du Grand Paris Express, nous lancerons un « grand plan bus », à destination des 2 millions d’habitants du secteur urbain autour de Paris.

Pour financer ces nouveaux investissements qui correspondent à une enveloppe budgétaire totale de 4,5 milliards d’euros, nous proposons de systématiser l’étalement du paiement sur la durée de vie du train. Donc pas de dépense supplémentaire. L’étalement de paiements permettra de remplacer les trains sans augmenter les dépenses du STIF, tout en faisant des économies pour l’investissement. Il est moins coûteux d’entretenir des trains neufs que du matériel qui a plus 30 ans d’âge.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s